Le 17 octobre, une bénévole a trouvé un chat blanc angora avec un collier et une petite clochette, complètement perdu, qui allait de personne en personne en miaulant de détresse.

Personne ne daignant prêter un peu d’attention au chat, notre bénévole a fini par le prendre pour l’emmener chez le vétérinaire, afin de vérifier son identification.

Le chat n’avait ni puce électronique, ni tatouage. La bénévole l’a donc ramené chez elle, où elle l’a installé au chaud dans une pièce, avec un bol d’eau et des croquettes, sur lesquelles il s’est rué comme un affamé (on lui sentait les côtes, l’animal n’avait pas mangé à sa faim depuis un bon moment).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il s’est finalement avéré que la clochette du collier s’ouvrait, et qu’à l’intérieur se trouvait  un papier avec le nom du chat (« Figaro ») ainsi qu’un numéro de téléphone, malheureusement presque effacé…

Pendant plusieurs jours, l’Association Des P’tits Korrigans a diffusé sur Facebook et Twitter les photos du chat, espérant, contre toute attente, retrouver ses maîtres. Notre bénévole a posté ses photos sur tous les sites de chats perdus, de protection animale et de refuges animaliers de la région, sans résultat.

Et voilà qu’hier, 25 octobre 2012, le miracle qu’on n’espérait plus s’est produit: Figaro a retrouvé sa famille!

Il était perdu depuis le mois d’août, date de l’emménagement de ses maîtres. Il a perdu plus de trois kilos dans l’aventure! Mais il y a aujourd’hui, à La Guerche de Bretagne, une petite fille qui a retrouvé le sourire…

Publicités