Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sauvé d’une euthanasie, Isidor était encore timide. Il jouait avec ses frères et sa soeur.Il se laissait bien manipuler pour les soins.

En septembre 2013, Isidor a fait craquer une famille, qui l’a adopté!

Publicités