adoptée

AVRIL a été mise à l’abri avec ses 2 petits ABEL et AMANDE dans une de nos familles d’accueil, un grand merci à elle !!!

ça faisait des mois qu’une dame qui ne leur porte pas d’intérêt donnait à l’occasion du lait ou des restes à la maman, elle partait en vacances le week end pour deux mois en les laissant derrière sans se soucier de ce qu’ils allaient devenir, c’est la voisine qui nous a contactées et qui nous a même fait un don pour nous aider à pouvoir les prendre en charge et payer leurs soins

AVRIL
Avril a été recueillie avec ses deux petits. Avril, maman pleine d’amour et de tendresse, a dû laisser partir ses petits dans leur nouvelle famille. Elle attend encore SA famille pour la vie.

Avril est une minette calme et patiente. Elle est câline et aime rester à coté de vous sur le lit ou sur le canapé. Jeune, elle reste très joueuse et aime transporter ses fausses souris dans toute la maison pour vous montrer sa prise. Avril est très intelligente et très bavarde. Si vous lui parler, elle aime vous répondre. Et commence alors un fougueux dialogue de miaulements et de rires.

En d’autres termes Avril est une vraie crème d’amour.

Avril serait heureuse dans une famille, avec enfants mais pas en bas âge. Ce n’est pas une peluche, elle sait faire sentir son caractère. Elle a besoin de présence. Elle apprendra beaucoup à vos cotés. Elle n’a jamais vraiment vécu en famille, et a besoin de beaucoup d’attention.

Avril serait heureuse d’avoir un accès à l’extérieur, sentir la rosée du matin sur ses petites moustaches, les rayons du soleil sur son joli pelage.

Vous craquez sur chatte croisée avec une tourterelle ?

 

Venez la rencontrer, elle a aussi besoin d’apprendre à vous connaitre.

Le chat
Charles Baudelaire
De sa fourrure blonde et brune
Sort un parfum si doux, qu’un soir
J’en fus embaumé, pour l’avoir
Caressée une fois, rien qu’une.
C’est l’esprit familier du lieu ;
Il juge, il préside, il inspire
Toutes choses dans son empire ;
Peut-être est-il fée, est-il dieu ?
Quand mes yeux, vers ce chat que j’aime
Tirés comme par un aimant
Se retournent docilement
Et que je regarde en moi-même
Je vois avec étonnement
Le feu de ses prunelles pâles,
Clairs fanaux, vivantes opales,
Qui me contemplent fixement.

Retrouvez plus d’informations et de photos sur notre forum

Publicités