Adoption: des vieux chiens retrouvent goût à la vie!

A l’Association Des P’tits Korrigans, nous avons à coeur d’aider les chiens laissés pour compte, ceux qu’on ne remarque pas, ceux que personne ne voit…
Les abandonnés au fond d’une cour, les non désirés, les « pas jolis », les « cadeaux de Noël » qui ont grandi et dont on ne veut plus…

Les vieux chiens, aussi.

Nous avons fait adopter un certain nombre de « papis » et de « mamies » au museau grisonnant et nous sommes heureux de savoir qu’aujourd’hui, ils vont bien et coulent une retraite paisible!

Si vous voulez nous aider à sauver d’autres chiens, n’hésitez pas à devenir famille d’accueil, à parrainer l’un de nos seniors ou à faire un don à l’association!

Droit des animaux: Rien n’est gagné en réalité !

Tous les acteurs de la protection animale se sont réjouis du vote, le 15 avril 2014, d’un amendement qui reconnait les animaux comme « des êtres vivants doués de sensibilité ». Chacun pense que cette évolution dans les textes va améliorer la situation des animaux en France.
Mais attention, ce n’est pas aussi simple, malheureusement!
Cet article de presse vous explique pourquoi:

 

C’est une formule qui n’avait guère changé depuis la création du code civil napoléonien, et pourrait être modifiée prochainement : mardi 15 avril, les parlementaires ont adopté un amendement socialiste qui reconnaît les animaux non plus comme des « biens meubles », mais comme des « êtres vivants doués de sensibilité ». Une évolution à laquelle près de 90 % des Français sont favorables, selon l’association 30 Millions d’amis.

Cet apparent progrès est toutefois accueilli avec un certain scepticisme chez des écologistes, comme la députée EELV Laurence Abeille, tout comme chez des défenseurs des droits des animaux. Entretien avec Jean-Marc Neumann, juriste, auteur du blog Animaletdroit.com, et vice-président de la LFDA (Fondation droit animal, éthique et sciences).

Si cet amendement est définitivement adopté, qu’est-ce qui va changerconcrètement pour le droit des animaux ?

Quelques phrases dans le code civil, mais rien sur le fond. C’est totalement symbolique, il s’agit juste d’une harmonisation du code civil. Au final, l’animal ne sera plus considéré comme un meuble, mais en réalité, il n’était déjà pas considéré comme une chaise ou une table. Quand vous cassez le pied d’une table, il ne vous arrive rien, alors que quand vous cassez la patte d’un chien avec cruauté, vous encourez deux ans de prison.

Donc cela ne changera pas les comportements envers les animaux, qui pourront toujours être vendus, loués, exploités… Les pratiques les plus choquantes, comme la corrida, la chasse à courre, les combats de coq, certaines formes de pêche ou d’élevage, ne sont pas du tout remises en cause. Certains espèrent que les juges seront plus sensibles aux affaires concernant les animaux, mais je pense qu’ils faisaient déjà la différence entre une chaise et un animal.

A vrai dire, cet amendement m’a beaucoup surpris, il donne un peu l’impression de sortir tout d’un coup d’on ne sait où. Il ne semble pas avoir fait l’objet d’une longue réflexion sur le fond. Or en pratique, l’effet qu’il pourrait avoir, c’est de clore le débat pour les années à venir, sans apporter de réponse complète au problème du statut des animaux.

Mais déjà faudra-t-il qu’il soit définitivement adopté, et accepté par le Conseil constitutionnel, ce qui n’est pas gagné. Car il s’agit d’un « cavalier législatif »: on peut lui reprocher de ne pas avoir de lien direct avec le projet de loi global dans lequel il s’insère, à savoir la « modernisation et la simplification du droit et des procédures dans les domaines de la justice et des affaires intérieures ».

Que préconiseriez-vous pour améliorer de manière efficace le droit des animaux ?

L’idéal serait une grande loi de protection de l’animal, qui remettrait tout à plat. A défaut, il faudrait au moins une proposition beaucoup plus complète, qui ne concerne pas uniquement le code civil, mais harmonise les différents codes : civil, rural, environnemental.

Par exemple, même si cet amendement est adopté, le code civil continue d’exclure de son domaine les animaux sauvages. Ceux-ci sont pris en compte par le code de l’environnement. Or ce code ne reconnaît pas leur sensibilité. Il ne les considère pas non plus comme des individus mais comme des espèces, nuisibles ou protégées par exemple. La sensibilité de l’animal serait donc reconnue tant qu’il est tenu captif, dans un zoo ou un cirque par exemple, mais si le même animal s’enfuit, il n’existe plus juridiquement. Une idée serait déjà de reconnaître la sensibilité de l’animal sauvage.

Ensuite, le code pénal ne reconnaît pas officiellement l’animal comme un être sensible, donc il faut aller au bout de la démarche.

Quant aux animaux d’élevage, ils sont régis par le code rural, qui est le véritable code animalier, celui qui détermine la façon de les entretenir, de les élever, de les soigner, etc. Or ce dernier reconnaît déjà l’animal comme être sensible depuis 1976. Pour autant, ça ne l’empêche pas de considérer, en gros, que leur souffrance est utile car nécessaire à l’alimentation de la population.

Bref, la question, pour qu’il y ait un véritable changement, c’est de savoir dans quelle société on veut vivre : est-ce qu’on veut poursuivre l’exploitation ou la souffrance animale, ou est-ce qu’on est prêts à certains efforts et sacrifices ? C’est d’abord un débat sociétal qu’il faut avoir, et une discussion avec les éleveurs, les chasseurs, les pêcheurs… L’idée, ce n’est pas de remettre totalement en cause nos modes de vie du jour au lendemain, mais on peut déjà poser des garde-fous pour éviter les pratiques les plus choquantes, et mettre en cohérence les différents codes.

Le code civil concernant le droit des animaux est-il si rétrograde en France ?

En réalité, il y a eu pas mal d’évolutions depuis 1804 et le code civil napoléonien. La dernière date du 6 janvier 1999, qui distingue, dans l’article 528, l’animal des autres corps inanimés. Mais les avancées ont surtout concerné le code pénal et le code rural. Au niveau pénal, la dernière évolution a eu lieu en 2006 : on a instauré une peine complémentaire pour les actes de cruauté envers les animaux.

La première fois qu’on a sanctionné la maltraitance envers les animaux, c’est en 1850, avec la loi Grammont. Grammont était un général qui était choqué de voir des chevaux, utilisés alors comme moyens de locomotion, maltraités sur la voie publique. Sa loi ne concernait que les mauvais traitements exercés sur les animaux domestiques en public : en fait, elle visait plutôt la protection de la sensibilité humaine que celle de l’animal. Il faut attendre 1959 pour que les sanctions soient étendues à la maltraitance dans la sphère privée. Le délit pour acte de cruauté [envers les animaux domestiques, apprivoisés ou en captivité] est établi en 1963. En 1999, ces actes de cruauté sont plus lourdement sanctionnés, jusqu’à deux ans de prison [et 30 000 euros d’amende]. Enfin, en 2004, les sévices sexuels sur animaux sont ajoutés aux actes de cruauté – qui comptaient aussi l’abandon.

Mais même avec ces évolutions, on peut dire que la France reste plutôt à la traîne en Europe. Souvent, les quelques progrès y ont été imposés par l’Europe, par exemple sur l’expérimentation animale [Bruxelles a notamment interdit en 2013 les tests sur les animaux pour les cosmétiques vendus en Europe]. Et Paris s’est toujours fait remarquer pour sa lenteur à transposer et appliquer les directives, comme avec la directive oiseaux : des périodes d’ouverture de chasse ne sont pas conformes aux textes européens, malgré les sanctions. En Suisse ou enAllemagne par exemple, le droit animal est inscrit dans la Constitution – même si cela ne change pas grand-chose dans la pratique.

Source: Le Monde, article original disponible en cliquant ici.

Alors plus que jamais, restons mobilisés, car rien n’est fait, rien n’est gagné!

Ils ont besoin de votre aide en urgence !

Depuis quelques jours, nous sommes submergés d’appels pour des chiens en situation de maltraitance, d’abandon, d’euthanasie imminente ou d’autre urgence.

Hona, femelle dogue argentin de 18 mois, élevée dans une cave sans lumière, très maigre et couverte d’escarres, utilisée comme une « usine à chiots » sur pattes.
Princesse, chienne berger allemand de 7 ans, enfermée dans une pièce, extrêmement maigre, ne sortant que 10 minutes par jour pour faire ses besoins.
Teasam, petit bonhomme de deux mois trouvé au bord d’une route alors qu’il venait vraisemblablement de se faire « débarquer » d’une voiture.
Un chiot sans nom, retrouvé en train de se noyer dans un fossé, une patte brisée.

Ce ne sont que quelques exemples des urgences auxquelles nous avons à faire face.

Malheureusement, à l’heure où nous écrivons ces lignes, seul le petit Teasam a pu être recueilli, mis au chaud et au sec, et soigné.

Nous manquons cruellement de familles d’accueil et de dons pour ces chiens !

Nous avons besoin de vous pour sortir ces malheureux de leur misère et les soigner comme ils le méritent !

– Si vous pouvez accueillir un chien en famille d’accueil, cliquez sur ce lien pour tout savoir du statut de famille d’accueil.
– Si vous souhaitez faire un don à l’association afin de nous aider à financer les soins de ces chiens, cliquez ici ! Précisez lors de votre don « pour les chiens ».

Sans vous, nous ne pourrons rien faire!

Dons

Ce diaporama nécessite JavaScript.


L’histoire émouvante de Ben Hur

Ben Hur a ému tous les bénévoles de l’association.

Il faisait partie des chats « nomades » que nous stérilisons, nourrissons et protégeons sur des sites privés, quand ils sont trop sauvages pour être placés en famille d’accueil et adoptés.

Ben Hur s’est discrètement « greffé » sur une troupe de chats nomades, venant grappiller un peu de pâtée et se mettre  à l’abri, mais se faisant souvent attaquer et chasser par les autres chats.

La responsable du site a fini par l’attraper afin de le faire stériliser, car une fois castré, sa vie avait des chances de devenir plus paisible. Il avait aussi des abcès qu’il fallait traiter rapidement.

p1160811 p1160810

C’est à ce moment-là qu’il est devenu évident que Ben-Hur était un adorable « gros nounours », un chat extrêmement affectueux, si heureux d’être mis au chaud et à l’abri! Il a donné sa confiance tout de suite, s’est tellement laissé aller que nous avons compris qu’il n’avait pas toujours été un chat des rues, qu’il avait forcément connu une vie de famille il y a sans doute longtemps, très longtemps…sans doute a-t-il été un chaton gâté et aimé, avant qu’un évènement, dont nous ne saurons jamais rien, lui enlève le confort et l’amour…

p1170017

p1170019

Il est couvert de cicatrices, a d’anciennes fractures non soignées qui se sont consolidées tant bien que mal, et ses tests au FIV et au FELV se sont malheureusement révélés positifs.

Nous n’avons pu nous résoudre à remettre Ben-Hur dehors après sa castration, d’autant qu’avec sa positivité au FIV et au FELV, ce serait le condamner à une mort douloureuse et lente.
Nous allons donc le garder à l’association, il va rejoindre une famille d’accueil « longue durée » où il sera câliné, soigné et chouchouté!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Enorme S.O.S pour 6 chiens en Bretagne!

Mise à jour du 8 janvier:

Ce SOS n’est plus d’actualité, le monsieur préfère garder ses chiens sous la pression de sa fille qui ne veut pas s’en séparer.
Il était de bonne foi au départ, mais il n’a pas su gérer par la suite la situation quand sa fille lui a appris qu’elle ne voulait pas se séparer des chiens de sa mère. Il est regrettable qu’ils n’en aient pas parlé ensemble avant que celui-ci nous appelle à l’aide pour placer ces chiens. Ce qui est fait est fait, nous ne pouvons revenir en arrière, toute la mobilisation et les propositions d’accueil de particuliers, de l’Oasis des Vétérans et du Rêve de Tina auront prouvé que la coopération efficace entre associations peut amener des solutions rapides, même si au bout du compte nous sommes frustrés de ne pas pouvoir aider ces loulous.
Mille mercis à tous pour vos diffusions, vos réponses, vos propositions et votre gentillesse.

Mise à jour du 5 janvier à 20h00:

Solutions trouvées pour:

– Peponne
– Princesse
– Bouba

Rhoff et Bidochon ont des pistes sérieuses d’adoption, que nous vous confirmerons demain si tout se passe bien!

Il reste donc le gentil TIZZY sans solution!

________________________________________________________________________________________________________________________

Nous lançons un appel à l’aide pour six chiens dont la maîtresse vient de mourir.
Le mari de cette dame, effondré de chagrin, ne se sent plus capable de s’occuper seul des 16 chiens qu’ils possèdent.
Il accepte d’en garder 6 mais doit rapidement se séparer des autres.
Nous avons des accueils pour un certain nombre d’entre eux, mais 6 chiens se retrouvent sans solution!

Avant que des décisions tragiques ne soient prises, nous leur cherchons donc des adoptants directs, des familles d’accueil avec parrainages ou des associations pour les couvrir!

Ces chiens sont tous très sociables et gentils, s’entendent avec leurs congénères et avec les chats. Ils sont tous de taille moyenne (griffon, caniche). 

Si vous souhaitez plus d’informations et si vous vous pouvez nous aider à sauver ces chiens, cliquez sur CE LIEN, ou appelez Nadine au 06 79 92 12 51, ou envoyez un mail à assoptitskorrigans@gmail.com !

Il y a 5 Mâles :

Rohff croisé griffon / caniche, couleur noire, âgé de 11 ans.
C’est un chien très gentil, qui a besoin de douceur et de patience. Il est très doux et s’entend bien avec chiens et chats.

Rohff

Rohff

Péppone croisé griffon / fauve de Bretagne âgé de 9 ans.
Frère de Tizzy et Bouba, couleur tricolore.
C’est la joie de vivre incarnée! Il est super câlin , vient franchement vers vous pour vous saluer, il vous sauterait dans les bras s’il le pouvait! Il vous fait des bisous, vous léchouille amicalement!

Peponne

Peponne

Tizzy croisé griffon / fauve de Bretagne âgé de 9 ans.
Il est de taille moyenne, couleur roux pale . Il pèse environ 13 kilos .
Il est gentil , joueur , dynamique. S’entend bien avec chiens et chats.

Tizzy

Tizzy



Bouba croisé griffon fauve de 9 ans.
Frère de Tizzy, croisé griffon / fauve de Bretagne âgé de 9 ans.
Il est très gentil , heureux de vivre , un tantinet craintif au départ mais avec un peu de douceur, il est au paradis!

Bouba

Bouba



Bidochon croisé caniche  de 6 ans.
C’est un petit caniche abricot tout rond, tout doux…il est adorable , heureux de vivre , super sociable! Il vient au contact , déborde d’amour à donner! S’entend bien avec chiens et chats.

Bidochon

Bidochon

Une Femelle :
Princesse croisée griffon/caniche de 11 ans.
Elle pèse environ 12 kilos , gentille petite chienne, très douce. S’entend bien avec chiens et chats. Elle est de taille moyenne.

princesse

Princesse

Une histoire merveilleuse à lire en images…

A l’approche de Noël, nous sommes heureux de partager cette belle histoire avec vous!

 

chienetchat

HERMINE DE L’AFF ♀

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Hermine de l’Aff a été trouvée errante par des promeneurs qui l’ont déposée chez un vétérinaire.
Elle a été prise en charge par l’ADPK et sa famille d’accueil en est tombée amoureuse, c’est une minette magnifique et très câline, sociable avec les autres chats et avec les chiens, très joueuse et qui recherche la compagnie des humains et des autres animaux de la maison. Elle sait même faire le chien et s’asseoir pour avoir des friandises!

 

FAIRY BLUE ♀

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Fairy Blue était en fourrière suite à un abandon, et devait être euthanasiée à cause de son statut de chat « FIV positif ».
Mais nous savons qu’un chat positif au FIV peut vivre une longue et belle vie! Il était donc hors de question que nous laissions cette adorable et superbe minette mourir.
Nous l’avons donc prise sous notre aile et mise en famille d’accueil!
C’est une petite minette extrêmement douce, en manque de tendresse. Elle comblera ses adoptants de câlins!

Appel aux dons pour minette squelettique et couverte d’abcès

Mise à jour du 28 juin 2013: Nous lançons un appel aux dons afin de continuer à soigner cette pauvre chatte squelettique. Le détail des factures vétérinaires est disponible en cliquant ICI, vous pouvez adresser vos dons par Paypal en cliquant sur l’image:

La minette sauvée par Les Chats Bottés et les P’tits Korrigans a été soignée: les abcès ont été curés sous anesthésie générale, un traitement antibiotique a été mis en place.

Voici de nouvelles photos, prises à la clinique vétérinaire. La pauvre bête a recommencé à s’alimenter, ce qui est plutôt une bonne nouvelle!

Merci à tous les internautes (et vous avez été nombreux!) qui se sont intéressés à son sort et qui ont partagé pour elle! Elle est désormais prise en charge par Les Chats Bottés et se trouve hors de danger, mas nous avons besoin de dons pour continuer à la soigner!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un sauvetage réussi !

LES CHATS D’HIREL

ou chronique d’un sauvetage réussi

Un appel au secours en début d’année et c’est 6 mois de rebondissements faits de doute, de peur, de tristesse pour l’ADPK.

JANVIER 2013 :

Une trentaine de chats errants dans un petit hameau breton et trop peu de personnes qui s’en soucient…sauf une jeune femme, en vacances dans le coin. Elle remue ciel et terre pour aider ces pauvres malheureux qui sont mal en point. Mais seule, elle n’avance pas et est démoralisée. Son appel arrive enfin jusqu’à nous. Que faire ? Par quoi commencer… Un point de situation sur place est nécessaire. Après enquête, il s’avère que ces petits félins appartenaient à un couple dont l’épouse est décédée. Nourris mais non stérilisés, ils se sont multipliés et sont devenus gênants, errant aussi bien dans les jardins que dans la rue. Une visite aux riverains s’impose donc ; il faut qu’ils nous aident.  Des portes qui se ferment, des sourires qui se crispent,  des non-dits… Et une grande déception pour celles qui ont fait des kilomètres pour venir apporter un peu de réconfort à ces pauvres malheureux, qui ne réclament, pour certains, qu’un peu d’amour et quelques croquettes.

p1100415

Les chats sont squelettiques, affamés, ils souffrent de l’hiver qui n’en finit pas et rien n’avance. De notre côté, nous devons attendre le bon vouloir d’une municipalité qui a « d’autres chats à fouetter ». La situation n’est pas claire, les chats sont nombreux et nous ne pouvons savoir s’ils appartiennent tous à des particuliers ou non. Bref, nous ne pouvons rien faire sans le consentement des élus et on nous le fait bien savoir. Pendant ce temps, des chats disparaissent mystérieusement ou sont retrouvés …morts. Les femelles sont épuisées par les gestations, les cadavres des petits sont découverts dans des buses et des mâles, eux viennent mourir près des résidences secondaires. Nous sommes anéantis.

Les associations qui s’étaient avancées pour donner un coup de main se rétractent et l’ADPK se retrouve bien seule pour lutter. Pourtant, des bénévoles se mobilisent, des donateurs nous rejoignent et alors l’espoir est permis. Oui, il faut que nous sauvions ces chats, coûte que coûte.

Malgré une partie de  la population malveillante qui continue à les empoisonner, malgré certains malfaisants qui, par pure bêtise, nous empêchent de diffuser nos appels à l’aide. Mais  nous voulons croire en ce sauvetage.

Puis un jour, tout s’accélère. Le feu vert est donné, alors tout va très vite ; les trappages se font par deux, par quatre, grâce à deux bénévoles particulièrement assidues. Beaucoup de généreuses personnes nous rejoignent également et nous permettent de faire soigner les petites créatures faméliques que nous recueillons. Ils sont couverts de teigne, poux broyeurs, tiques…

dscn1111

Tout ne fait alors que commencer pour cette poignée de rescapés. L’association Chats bottés récupère trois chatons et nous prenons en charge les autres.  Ils retrouvent la dignité qui leur a été volée, et l’amour que certains ont peut-être connu jadis. Ils recouvrent progressivement la santé et surtout ils échappent à l’indifférence de l’anonymat : Ils s’appellent CACHOU, IRIS, FURAX, MAXOU, MINICOLINE, MINUIT, MYRTY, SIKKIM, VIRGULE, ZEPHIR…

Ce sauvetage a été possible grâce à la mobilisation de tous. Chaque action, aussi discrète soit-elle a contribué à sortir ces pauvres malheureux de leur enfer. Merci à vous !!! Mais nous n’oublierons jamais tous ceux qui ont été tués là-bas, par la cruauté, la bêtise et l’indifférence des habitants.

JUIN 2013 : Aujourd’hui, chacun d’eux est à réserver ; aucun n’est encore adoptable. Avant de pouvoir rejoindre une famille définitive,  ils doivent être soignés et sociabilisés. Vous pouvez néanmoins déjà faire la connaissance de  certains d’entre eux dans notre rubrique « Chats à l’adoption« .

Mais en attendant, si vous souhaitez faire quelque chose pour eux, n’hésitez pas à les parrainer! Vous les retrouverez sur notre forum en cliquant ICI.

ILS ONT BESOIN DE VOUS !!!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un sauvetage inter-associatif !

Nous avons été contactés il y a quelques jours au sujet d’une chatte errante du côté de Trémorel, extrêmement maigre et sans doute blessée.

Nous avons décidé, conjointement avec l’association « Les chats bottés« , de prendre cette minette en charge en urgence, au vu de son état.
Les Chats Bottés, tout comme l’ADPK, oeuvrent au sauvetage des chats en danger, abandonnés ou maltraités. Il était donc naturel d’unir nos forces!

La minette a été retirée de la rue le 12 juin et immédiatement emmenée chez un vétérinaire afin de faire un bilan de son état de santé.

Voici les premières constatations:

Cette chatte, très affectueuse, est une Maine Coon, race magnifique de grands chats aux longs poils. Elle est littéralement couverte d’abcès, qui lui prennent toute la ceinture dorsale! Elle va donc rester en clinique pour des soins importants au niveau de ces abcès, ainsi que pour être copieusement réhydratée et mise sous antibiotiques.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le vétérinaire ayant découvert un tatouage sur cette pauvre chatte, après enquête nous avons retrouvé les maîtres, mais l’affaire s’est alors compliquée.

Des mises à jour seront effectuées régulièrement sur notre site au fur et à mesure de l’évolution de la situation de cette minette.

Vous pouvez aussi suivre les nouvelles sur le forum de l’association.

Mise à jour du 13 juin à 10h30: la minette a été endormie hier pour lui nettoyer ses trois abcès , le plus gros faisant 1,5cm ! Elle s’est remise de son anesthésie et a été nourrie dans la soirée.

Ce que VOUS avez fait, et ce que vous pouvez encore faire ..

Depuis quelques temps, les sauvetages de notre association se sont accélérés!

Nous avons évité l’euthanasie à plusieurs chiens de fourrière, notamment notre gentille mamie Fée, qui a échappé de peu à la mort en fourrière:

Nous avons également récupéré Duchesse, une chatte « oubliée » pendant plus d’un mois dans un appartement avec le corps de sa maîtresse décédée…
Duchesse est squelettique, ses reins s’étaient bloqués suite à la déshydratation et son foie avait également souffert. Elle est aujourd’hui tirée d’affaire et commence doucement à reprendre du poids.

Et que dire de Toby, attaché pendant 9 ans à sa niche dehors, sauvé in extremis à la mort de son ancien propriétaire? Il a vécu toute sa vie dans les intempéries, sans affection, négligé…
Toby connait aujourd’hui les joies de la vie en famille d’accueil, en attendant de trouver sa famille définitive.

Sans oublier les dizaines de chats « nomades » que nous stérilisons, soignons et nourrissons, afin d’empêcher leur prolifération et de leur offrir un maximum de confort et de suivi vétérinaire!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Notre association a besoin de vous pour tous les animaux maltraités comme Toby, abandonnés et promis à l’euthanasie comme Fée, en danger de mort comme Duchesse! Nous avons d’importants frais vétérinaires pour remettre ces malheureux en état, les soigner, les vacciner, les stériliser, parfois leur fournir un traitement médicamenteux au long cours, afin de leur permettre de couler des jours heureux et en bonne santé.

L’Association Des P’tits Korrigans est habilitée à délivrer des reçus ouvrant droit à avantage fiscal, au titre des dons consentis à titre gratuit, sans contrepartie directe ou indirecte au profit de la personne qui l’effectue. L’ADPK étant reconnue d’intérêt général, pour tout don, vous bénéficiez d’une réduction d’impôt de 66 %.  Par exemple, un don de 50 euros revient à 28 euros après déduction fiscale!

Pour faire un don financier, vos pouvez:

– Utiliser Paypal

– Envoyer un chèque à l’ordre de « Association Des P’tits Korrigans »  à l’adresse suivante:

Association Des P’tits Korrigans (ADPK)
2 place de l’Eglise
35137 BEDEE

– Faire un virement bancaire grâce au RIB de l’association

Mais vous pouvez également nous aider grâce à des dons matériels, comme de l’alimentation (croquettes, friandises, etc…), du matériel (trappes, cages, gamelles, etc…), des petites fournitures (colliers, laisses, etc).
Vous pouvez aussi parrainer l’un de nos animaux dans le besoin, afin de l’aider à améliorer son quotidien ou à payer ses soins s’il est malade ou s’il doit se faire opérer!

N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus!

Nos petits protégés, nos bénévoles et nos sympathisants vous remercient du fond du coeur!

Les meilleurs copains

Identifiez vos animaux: pensez aux médailles en supplément de la puce électronique!

Saviez-vous qu’un animal non identifié est condamné à mort s’il est trouvé errant et amené en fourrière?

Très peu d’animaux « anonymes » ressortent vivants des fourrières où ils sont amenés. La plupart sont rapidement euthanasiés, alors que certains d’entre eux avaient une famille et des maîtres qui les recherchaient!

Alors on ne le redira jamais assez: Faites identifier, par puce électronique ou tatouage, votre chat, votre chien! C’est une obligation légale, et cela pourrait sauver la vie de vos compagnons s’ils venaient à se perdre!

En supplément de cette identification, vous pouvez également offrir à votre compagnon une médaille gravée à son nom, comportant par exemple vos coordonnées ainsi que son numéro d’identification…
Il existe de nombreuses médailles pour chiens et chats. Vous pouvez en trouver un grand nombre sur le site « Le coin des animaux« , qui propose des médailles de toutes formes et de toutes tailles!
Ce site n’hésite pas à diffuser gratuitement des annonces d’adoption émanant de refuges et d’associations comme la nôtre, aussi n’hésitez pas à leur rendre une petite visite!

plus de 350 médailles originales

Nous avons besoin de vous!

L’association Des P’tits Korrigans a besoin de vous!

Vous souhaitez devenir famille d’accueil?

Vous voulez parrainer un animal?

Vous voulez faire un don à l’association?

Sans vous, nos sauvetages s’arrêtent! Sans votre aide, nous ne pouvons sortir aucun chat de la misère, nous ne pouvons sauver aucun chien des coups de son maître!Venez nous rejoindre!

Wanted

Au secours, nous manquons de familles d’accueil!

En 2012, l’ADPK a sauvé une centaine de chats et une vingtaine de chiens. Aucun de ces sauvetages n’aurait été possible sans le dévouement de nos familles d’accueil, qui ont répondu « présentes » face à l’urgence, à la maltraitance, à l’abandon.

Devenir famille d’accueil permet de venir en aide aux animaux, sans toutefois s’engager pour une longue durée contrairement à une adoption. Il s’agit d’apporter à un animal en détresse le réconfort et la protection dont il a besoin au sortir d’une expérience parfois difficile, de l’observer au fil des jours, de décrire sa personnalité au fur et à mesure qu’on la découvre, afin de chercher pour lui le foyer le plus adapté. La Famille d’Accueil est comme une famille d’adoption, mais elle n’est que provisoire.

Vous signerez un contrat de famille d’accueil et serez alors responsable de cet animal en attendant, soit une adoption définitive, soit la fin de la convalescence d’un chat libre (après sa stérilisation, par exemple) avant de le relâcher sur son site. Les frais vétérinaires éventuels seront supportés par l’ADPK.

Les clauses du contrat de Famille d’Accueil sont les suivantes:

1. La FA s’engage à accueillir l’animal chez elle en qualité de famille d’accueil, à son domicile, et ce pour une période déterminée ou non. L’animal continue d’appartenir à l’ADPK qui peut le reprendre à tout moment. Sur demande de la FA, l’ADPK s’engage à reprendre son animal, charge à la FA de le ramener dans un lieu défini en concertation avec la présidente (ou le représentant) de l’ADPK.

2. La FA accepte des visites de l’ADPK avant et pendant le placement de l’animal au sein de son foyer.

3. L’ADPK ne pourra en aucun cas être tenue pour responsable d’une éventuelle fugue de l’animal et de ses conséquences. Dès qu’elle détient l’animal, la FA en devient civilement responsable.

4. L’ADPK, dans certains cas (parrainages, régime spécial, etc…), peut fournir la nourriture à la FA, les modalités en seront fixées d’un commun accord avec la Présidente de l’ADPK.

5. L’ADPK s’engage à prendre en charge tous les frais vétérinaires si nécessaire, la décision de consulter (sauf extrême urgence) doit être prise par la présidente de l’ADPK.

6. La FA s’engage à ne pas céder l’animal et à ne pas le confier à un tiers sans l’accord de l’ADPK.

7. La FA s’engage à prendre soin de l’animal et à fournir des nouvelles par l’intermédiaire du forum, si elle ne possède pas internet, elle peut en donner par téléphone d’elle-même ou sur demande d’un représentant de l’ADPK. Les échanges entre la FA et l’association se font soit par téléphone soit par mail : assoptitskorrigans@gmail.com

8. La FA s’engage à ne pas laisser dormir l’animal hors de son domicile ou en niche et ne doit pas le mettre à l’attache.

9. Lorsqu’un adoptant définitif sera retenu par l’ADPK,la FA aura l’obligation de lui remettre l’animal. La FA reste cependant prioritaire si elle décide d’adopter l’animal et s’il s’avère qu’elle remplit les conditions nécessaires au bien-être de l’animal.

10. La FA reconnaît avoir pris connaissance des clauses ci-dessus et déclare les accepter sans condition.

Vous pouvez télécharger ici le questionnaire qui vous permettra de vous faire connaître auprès de l’association!
Pour le renvoyer, vous pouvez passer:

– Par le courrier postal à l’adresse suivante:

Association Des P’tits Korrigans (ADPK)
2 place de l’Église
35137 BEDEE

– Par mail à  assoptitskorrigans@gmail.com 

Un grand merci à vous!

Azur nous a quittés…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Azur devait devenir un chat « nomade » et vivre sur l’un de nos sites de chats libres. Après avoir été stérilisé, déparasité et traité pour une petite gingivite, il devait être relâché…

Oui mais voilà, AZUR était tellement adorable, câlin, il recherchait tant la compagnie, il avait l’air si perdu quand il se retrouvait dans la nature sans humains, que nous avons préféré le mettre en famille d’accueil et le proposer à l’adoption malgré son statut de chat FIV positif.

Azur a donc coulé des jours heureux, gâté par sa famille d’accueil, aimé, choyé, soigné en compagnie d’autres chats auprès desquels il avait sa place.

Azur nous a quittés ce lundi 28 janvier 2013, son FIV a finalement eu raison de lui malgré son courage et sa volonté de vivre, et malgré tous les bons soins apportés par sa famille d’accueil et son vétérinaire.
Il aura connu une fin de vie apaisante et tout aura été fait pour améliorer son confort et lui épargner des souffrances inutiles.

Nous n’oublierons pas cet adorable matou aussi doux qu’une peluche, la gentillesse incarnée.

 

Un petit miracle d’après Noël!

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Souvenez-vous de notre S.O.S urgent pour Orion, posté en septembre 2012…

Orion avait certainement connu le bonheur d’une vie de famille tranquille, c’était un chat encore jeune, beau, bien socialisé dans une famille avec sans doute des enfants, puis brusquement livré à lui-même. Histoire classique de beaucoup de chats de famille qui deviennent ensuite errants par la force des choses, parce qu’ils se perdent ou sont abandonnés…

L’ADPK a pris Orion en charge, l’a soigné, puis a dû le relâcher sur un site protégé, faute de famille d’accueil.

Mais Orion était un chat trop gentil, trop sociable et affectueux! C’est une véritable peluche, qui ressemble comme deux gouttes d’eau au chat de Gaston Lagaffe. Il a cherché à se faire adopter par sa nourrisseuse,  qui ne pouvait malheureusement pas le prendre chez elle à cause de son propre chat, trop exclusif et agressif avec Orion.

Orion cherchait donc une famille d’accueil ou des adoptants qui lui permettraient de donner tout l’amour qu’il a dans le coeur et de poser ses valises au chaud. Nous désespérions de trouver pour lui une maison confortable et une famille accueillante.

Quand, par le plus grand des hasards, il y a quelques jours, notre association a reçu ce mail:

« Bonjour, nous habitons à O… et il y a 8 mois nous avons perdu notre chat suite à un déménagement. En parcourant votre site, nous avons été très émus en voyant la photo d’ORION ainsi que les commentaires sur sa personnalité. Nous sommes persuadés qu’ORION est notre chat LEO. Nous l’avions avec nous depuis juillet 2007. Nous avons besoin de nous en assurer. Pouvez-vous, s’il vous plait, nous mettre en relation avec la ou les personnes qui l’on recueilli ».

Nous avons immédiatement mis cette famille en contact avec la protectrice d’Orion et la rencontre a eu lieu aujourd’hui, 11 janvier 2013.

La suite, c’est elle-même qui la raconte:

« Voilà, j’ai laissé Orion à sa famille qui l’avait perdu en avril dernier; beaucoup d’émotion pour tout le monde, sauf pour Orion qui est sorti de sa boite de transport d’une démarche nonchalante, bidon à droite, bidon à gauche et qui a été à la gamelle préparée à son intention en ronronnant +++; là par contre j’ai eu l’impression qu’il reconnaissait ! Et aussi quand il s’est mis sur le dos sur le canapé pour que sa maitresse le gratouille! Les photos et les émotions sont gravées dans ma mémoire à tout jamais, surtout cette dame que j’ai aperçue au bord de la route qui mène chez eux, sans savoir que c’était elle, avec un visage grave et anxieux, puis, au bout de l’allée qui mène à la résidence, regardant ma voiture de la même expression. Je m’étais arrêtée pour leur téléphoner comme convenu mais je me suis dis que ce devait être la maitresse d’Orion. Je suis bouleversée de l’émotion et de la tension qui était présente. J’imagine quand la jeune fille est rentrée du collège !!! Et d’ailleurs il fallait que je m’éclipse pour laisser place aux émotions familiales… »

Ce soir, tous les membres de l’Association Des P’tits Korrigans sont d’humeur à faire la fête!

Orion n’était pas identifié, raison pour laquelle ses maîtres ont failli le perdre à tout jamais. Si vous avez un chat ou un chien, surtout faites-le identifier chez votre vétérinaire! Cela vous évitera bien des chagrins, et cela pourra sauver la vie de votre compagnon!

 

Les P’tits Korrigans passent à la radio!

L’ADPK est passée à la radio!

Cliquez ici pour écouter l’interview de Morgane, notre trésorière!

Interview

Si vous ne nous connaissez pas notre association, son histoire, ses objectifs, c’est le moment de faire connaissance avec nous! Et si vous nous connaissez déjà, venez écouter l’histoire de Nala et celle d’Enjoy, qui sont devenus des stars de la radio!

Si après cette interview vous souhaitez nous aider, n’oubliez pas que vous pouvez devenir famille d’accueil et sauver un chat ou un chien en l’abritant chez vous temporairement! Vous pouvez aussi faire un don ou adhérer à l’association, et même parrainer un animal afin de lui offrir croquettes, couvertures, jouets et surtout frais vétérinaires!

Merci à tous les anonymes, toujours plus nombreux, qui nous soutiennent, relayent nos messages, nous envoient leurs encouragements et appuient nos sauvetages!

Un sauvetage de Noël avant l’heure!

Voilà l’histoire d’un sauvetage qui pourrait faire office de conte de Noël!

On nous a signalé vendredi 7 décembre la présence de 5 chats, seuls dans un appartement. La maîtresse de ces chats, une personne dépendante, essayait de faire adopter les chats qui étaient restés seuls dans son ancien appartement (elle-même avait déménagé). Ses proches avaient pensé qu’il fallait se débarrasser des chats et rendez-vous avait été pris avec la fourrière pour lundi 10 décembre à 9 h 30. La fourrière étant pleine, il était évident que les cinq chats, dont deux chatons, allaient rapidement être euthanasiés…

Il nous restait donc moins de 48 heures pour trouver une solution!

Grâce à Gaël, un nouveau P’tit Korrigan au grand coeur, à Yaël, à Valérie et à toute l’équipe, une mobilisation digne d’une campagne militaire a eu lieu en un temps record, sous la houlette de Danièle, notre responsable Chats jamais à court de solutions: des familles d’accueil se sont proposées en urgence, des membres de l’association ont fait don de croquettes, de caisses et de litière pour parer au plus pressé, puis le commando de choc s’est retrouvé à l’appartement, avec l’accord de la propriétaire, pour sortir les cinq chats et les répartir dans leurs nouvelles familles temporaires.

Tout s’est joué en moins de 24 heures!

Un immense « bravo » aux bénévoles qui ont pris les choses en main, à ceux et celles qui ont relayé notre appel au secours, à ceux qui ont fait don de nourriture et de matériel!

Sauvetage

Un sauvetage mené comme une opération commando!

A l’heure où ces lignes sont écrites, les chats sont sauvés. Vous les retrouverez très bientôt dans la rubrique « Nos chats à adopter« . Si vous souhaitez nous aider à poursuivre leur prise en charge, n’hésitez pas à faire un don, même modeste, car aucun de ces chats n’est vacciné, stérilisé ou identifié…nous allons donc avoir des frais importants pour les mettre en règle afin de les proposer à l’adoption. Vous pouvez aussi parrainer l’un de ces chats!

Merci à toutes et à tous!

Bilan du concert donné au bénéfice de l’ADPK

Ce samedi 8 décembre, jour du concert donné par la Chorale Dinorah au bénéfice de notre association, nous avons passé un merveilleux après-midi ! Des chants qui parlent à l’âme, des rencontres qui parlent au coeur dans un cadre hors du commun: l’église Saint Armel de Ploërmel, avec à l’extérieur, sur la place, le marché de Noël …

Avant le début du concert, notre ami Titouan, membre de la chorale Dinorah, a expliqué au public que le concert allait être dédié à l’Association Des P’tits Korrigans et qu’une collecte serait organisée pendant l’entracte, dont les bénéfices seraient intégralement reversés à l’association et donc à nos petits protégés.

La première partie du concert a été consacrée au Requiem d’Howard Goodall, tandis que la seconde fut dédiée à Verdi et à différents passages de Nabucco. L’interprétation de la chorale fut magistrale, émouvante, extraordinaire de justesse et de professionnalisme!

Le public, nombreux, a fait preuve d’une grande générosité, nous permettant de fêter Noël avant l’heure! Grâce aux dons récoltés, nous allons en effet pouvoir prendre en charge des animaux supplémentaires, notamment des chats dont la mise en fourrière était programmée pour le 10 décembre!

Un grand merci à Titouan, à son chef de choeur Patrick et à tous les membres de la Chorale, ainsi qu’à Monsieur le curé de Ploërmel et à toutes les personnes présentes en ce lieu de nous avoir accueillis et gâtés !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une belle histoire et un exemple à suivre!

Une chatte errait dans le parc de la maison de retraite du Theil de Bretagne. Elle a fait plusieurs portées…beaucoup de petits ont disparu mais dans ceux qui restent, il y a des femelles qui à leur tour vont faire des petits.

Les résidents âgés se sont attachés à ces chats, certains ont retrouvé le sourire et un but dans leur journée monotone : Donner à manger à ces chats grâce aux restes de cuisine!

Mais les responsables se sont , à juste titre, inquiétés de la prolifération naissante. Ils se sont donc adressés à leur mairie, à la SPA. « FOURRIERE ! » leur a-t-on répondu.

Mais non, ils ne voulaient pas que ces chats s’en aillent, ils souhaitaient seulement limiter leur nombre!

L’histoire arriva aux oreilles d’une « acharnée » de la stérilisation, membre de l’ADPK. Le site n’étant qu’à 20mn de chez elle, des vétérinaires se trouvant à la même distance, elle négocia avec eux les bons de stérilisations.

Les trappages eurent lieu, avec tout l’investissement personnel que cela demande. Pas facile avec les chatons qui rentrent dans les cages !

Les 5 adultes, 3 femelles et 2 mâles ont été stérilisés; les 5 chatons le seront en février.

Pas besoin d’abris pour eux : Ils vivent dans de longs couloirs souterrains où passent les tuyaux d’eau chaude. La nourriture ? A gogo ! Au vu des quantités qui leur sont mises à disposition, nous pensons que les cuisiniers sont plus que complices! La psychologue de l’établissement achète d’ailleurs des croquettes et les fait donner aux chats par les résidents; ainsi les sourires disparus réapparaissent et le courage de marcher revient!

A cette structure, l’ADPK tire un immense coup de chapeau! Et à notre bénévole sans qui rien de tout cela n’aurait été possible, nous rendons hommage.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un nouveau sauvetage réussi!

Une petite chienne croisée labrador / pointer de deux mois avait été abandonnée à Rennes par quelqu’un qui l’avait trouvée « craquante » pendant dix jours…avant de la mettre à la rue!

L’ADPK a été sollicitée par l’A.BA.S.C, une autre association qui fait un travail formidable, notamment auprès des Bergers Allemands. Il fallait trouver à ce bébé non seulement une famille d’accueil en grande urgence, mais également des dons financiers pour assurer sa prise en charge (vaccination, identification, vermifuge…)

Il aura fallu moins de trois jours pour qu’une formidable chaine de solidarité se mette en place, permettant de récolter l’intégralité de la somme nécessaire aux soins de cette petite puce et de lui trouver un point de chute sûr et confortable!

Un très, très grand BRAVO aux bénévoles des deux associations qui ont rendu ce sauvetage possible! Leur efficacité, leur réactivité, leur engagement ont permis à cette petite chienne de prendre un nouveau départ dans la vie.

Baptisée Haby, cette louloute sera mise à l’adoption très prochainement (vous pourrez la retrouver dans la rubrique « Nos chiens à adopter« ).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Zoom sur nos actions « chats nomades »

L’Association Des P’tits Korrigans prend en charge de nombreux chats et chiens, qu’elle soigne, place en familles d’accueil avant de les faire adopter.

Mais connaissez-vous son activité auprès des chats nomades?

Les chats dits « nomades » sont des chats trop sauvages pour être adoptés, qui vivent et ont leurs habitudes sur des terrains privés où ils risquent de se multiplier sans fin…

 Ils sont donc trappés, stérilisés, tatoués « SK » , relâchés sur leurs sites ou exceptionnellement sur d’autres, sécurisés, s’ils sont en danger et nourris par des bénévoles (nourrisseurs).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les nourrisseurs s’engagent non seulement à les nourrir régulièrement et correctement mais aussi à leur fournir un abri où ils peuvent se réfugier en cas d’intempérie. Ils doivent aussi accepter nos visites de contrôle.

L’ADPK gère une trentaine de sites géographiques et environ une cinquantaine de chats actuellement répertoriés!

Sur notre forum, il sont classés par chat et par site, venez les découvrir!

RONNIE ♂

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ronnie est un superbe rouquin, qui survivait dehors.

C’est un chat extrêmement câlin, qui ronronne beaucoup et cherche la main de l’homme pour obtenir des gratouilles et de l’affection.

 

Il est en famille d’accueil longue durée.

Histoire ordinaire de fourrière…

Voici le témoignage d’une protectrice des animaux, habituée des sauvetages:

« Ce soir, je suis allée à la fourrière pour faire le point, tous les box sont pleins, il n’y a même plus de place pour accueillir les chats, dès la semaine prochaine les chats en fin de délai fourrière seront euthanasiés.
J’ai pris des photos des nouveaux arrivants félins et dans une toute petite cage de transport, j’ai vu un chaton noir qui hurlait de détresse, il avait tous les poils des pattes, de la queue et du ventre collés d’excréments auxquels étaient collés des croquettes, une horreur.
Ce chaton n’avait pas à boire, pas de place pour un bac à litière, pas de coin de couchage, pas de gamelle pour l’eau ni la nourriture, les croquettes étaient à même le sol de la cage, mélangées à la pisse et les crottes dont le chaton était trempé…Il a été trouvé le 29 octobre, sa fin de délai fourrière est le 9 novembre. Si ce chaton n’est pas pris en charge par une association avec une famille d’accueil ou un adoptant, le policier municipal demandera l’euthanasie. »

Nous avons décidé de couvrir ce chaton sous ADPK, il ira en famille d’accueil chez sa bienfaitrice et sera ensuite proposé à l’adoption.

Il a été baptisé « Black Coffee » et il est vraiment passé à un cheveu de la piqûre fatale…vous pouvez suivre les étapes de ce sauvetage sur le Forum de notre association.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Son voisin de box, baptisé « Pimousse », était un jeune chat noir mâle non castré, trouvé errant le 13 octobre 2012, avec un délai fourrière terminé (et donc destiné à être rapidement euthanasié).
La même bienfaitrice a diffusé le minou en urgence sur internet, et une bonne âme s’est présentée sur notre forum afin de le prendre en famille d’accueil puis de l’adopter définitivement.

Une troisième minette, dont l’euthanasie était également envisagée rapidement, est en cours de sortie de fourrière et passera bientôt sous ADPK en famille d’accueil.

Ces trois chats auraient été sacrifiés pour « faire de la place », sans état d’âme, si de simples citoyens, émus par leur sort et disposant d’une petite place chez eux, n’avaient pas décidé de se proposer comme familles d’accueil, leur sauvant ainsi la vie. L’ADPK leur tire son chapeau et les remercie du fond du coeur!

Si vous aussi, vous avez un petit coin dans votre maison, dans votre appartement, pour accueillir un chat, un chien, un chaton menacé de mort, un chiot en instance d’euthanasie…rejoignez-nous! Devenez famille d’accueil!

Nous manquons de familles d’accueil!

Pour une association comme la nôtre, qui ne dispose pas d’un refuge « en dur », le nombre de familles d’accueil est vital.

Ce sont les familles d’accueil qui nous permettent de sauver, jour après jour, les chats et les chiens que vous retrouvez à l’adoption sur notre site.

Notre dernier sauvetage, celui d’Unik, un gentil labrador menacé de mort, s’est joué sur le fil du rasoir à cause du manque cruel de familles d’accueil. Une solution a été trouvée pour lui au dernier moment, mais demain, que se passera-t-il pour une nouvelle urgence? Pour un chat blessé, pour un chien battu?

Sans vous, aucun sauvetage n’est possible!

Vous habitez la Bretagne? Et plus spécifiquement l’Ille et Vilaine? Vous avez une petite place pour accueillir, de manière temporaire, un chat, un chaton? Un chien? Un chiot?

Etre famille d’accueil ne vous engage absolument pas à adopter l’animal qui vous sera confié. Vous représenterez pour lui une étape vitale sur le chemin de l’adoption. Tous vos frais vétérinaires seront pris en charge par notre association! Vous offrirez un toit à un animal blessé, martyrisé ou abandonné…vous lui redonnerez confiance en l’humain…vous le sauverez de sa misère…le temps qu’il se refasse une santé…puis nous trouverons, ensemble, une famille définitive  pour lui!

N’hésitez plus, rejoignez-nous!

Chats et allergies: les solutions!

Qui n’a jamais entendu un(e) ami(e) des animaux soupirer de déception et dire: « Je voudrais bien adopter un chat (ou un chien), malheureusement je suis allergique… » ?

Il faut rappeler que l’on n’est pas allergique aux poils de chat mais aux protéines présentes dans la salive qui se dépose dessus lors de sa toilette, le passage quotidien d’un gant humide sur le pelage permet d’éliminer celle-ci.

Il existe également des traitement médicamenteux très efficaces qui permettent de vivre harmonieusement avec un compagnon à quatre pattes!

 

 

Vous avez, vous-même, des doutes, des craintes, vous hésitez à adopter un animal ou à devenir famille d’accueil pour une association?

Venez nous rejoindre pour en discuter sur le Forum de l’association!

Unik, braque menacé de mort, est sauvé!

Le 19 octobre 2012, nous lancions ce SOS désespéré sur tous les réseaux sociaux:

URGENCE!

Nous venons de recevoir un appel au secours d’une dame à propos du chien de son ex-mari.

Ce chien, un croisé braque de 9 ans appelé Unik, est déjà passé par plusieurs familles. Histoire classique du labrador « en vogue » acheté par une famille, puis abandonné quand il est devenu trop encombrant…

L’ex-mari de cette dame a alors récupéré le chien il y a quatre ans. Unique avait alors sa place dans la maison, son panier au chaud. Mais le monsieur a rapidement décidé qu’Unik l’encombrait. Très vite, le chien a dormi dans le garage et vécu dehors, avec interdiction de rentrer dans la maison.

Aujourd’hui, ce monsieur déménage, il laisse à son ex-femme (qui adore le chien) une semaine pour trouver une solution sinon il tentera de le faire euthanasier (il sait que faire euthanasier un chien en bonne santé est presque impossible, c’est pourquoi il menace de prendre des mesures plus…personnelles…)

D’après cette dame, qui était en larmes au téléphone, Unik est une crème: OK chiens, chiennes et chats, il adore les enfants (a beaucoup fréquenté les petits-enfants de madame) et souffre beaucoup de son isolement, car il est très proche de l’homme, en grande demande de tendresse, de câlins et de présence. Son maître actuel l’ignore affectivement et le laisse seul en permanence.

C’est donc une grande urgence pour ce loulou! Il faut une famille d’accueil pour lui! Il se trouve près de Combourg, dans le 35.

DIFFUSION MAXIMALE !

Les jours ont passé inexorablement sans qu’aucune solution viable soit trouvée. Nous comptions les jours, les heures avant la fin de l’ultimatum fixé par le propriétaire…Sur Facebook, sur Twitter, vous êtes des centaines à avoir partagé pour Unik, inlassablement, à demander des nouvelles, à vous inquiéter pour lui…Soyez toutes et tous remerciés MILLE fois pour votre investissement! Et réjouissez-vous:

Unik est sauvé!

Aujourd’hui, vendredi 26 octobre, jour d’expiration de l’ultimatum, Unik a été récupéré par l’une de nos membres chez son propriétaire. En transit chez notre Responsable Chats pour quelques heures (le temps d’attendre son co-voiturage), il a pu goûter aux joies des caresses, des gratouilles sur la tête, de la compagnie d’autres chiens et de chats (il est d’ailleurs OK tout, c’est maintenant confirmé), et de la chaleur d’un salon où il était le bienvenu!

Unik rejoint sa famille d’accueil ce soir, son cauchemar est terminé! Joignez-vous à nous pour déboucher le champagne sur notre forum de discussion, ce sauvetage était loin d’être gagné! Un immense merci à sa famille d’accueil et à tous ceux qui ont participé à ce sauvetage!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bilan de la journée d’adoption à Betton (35)

Samedi 20 octobre s’est déroulée la journée « Adoption » de l’Association Des P’tits Korrigans, à Betton près de Rennes.

Etaient présents: nos chats Voyou, Calypso, Hermine et Cachou, ainsi que les petites chiennes Maya et Camaïeu (même si ces deux louloutes sont déjà réservée pour l’une, adoptée pour l’autre!).

Ce fut une excellente journée, heureusement que les responsables chats et chiens étaient présentes car il n’y en a eu que pour elles !!

La blanche Hermine, le gentil Voyou et le superbe Cachou ont séduit les visiteurs toute la journée. Ils ont tous reçus beaucoup de caresses et de petits mots doux. Beaucoup de monde est venu sur notre stand en milieu d’après-midi ; certains se sont directement renseignés sur ce que sont les familles d’accueil, d’autres sur les conditions d’adoption, d’autres encore sont partis en emportant diverses petites affichettes sans doute pour réfléchir à tête reposée.

Maya et Camaïeu ont joué les stars, mais bon, c’est de la triche car elle sont déjà plus que réservées!

Et enfin, les calendriers sont partis comme des petits pains !!!

Un grand merci aux familles d’accueil, bénévoles, co-voitureurs et aux personnels de Magasin vert de Betton, qui ont tous grandement contribué à ce que cette journée soit excellente !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un bel exemple de solidarité!

Souvenez-vous, il y a quelques semaines, nous vous parlions du site dit « Luciole« , un propriété privée dans laquelle une quarantaine de chats ont élu domicile  suite à des abandons dans un bois proche (département 35).

Leur protectrice avait pris les choses en main et obtenu un financement (par une grande association) pour la stérilisation de tous ces chats.

Mais il manquait tout de même une coquette somme d’argent (1000 euros) pour mener à bien l’intégralité de l’opération « limitation des naissances ». Notre association, entre autres, avait lancé un grand appel aux dons, qui s’est poursuivi sur tout le mois de septembre.

Le 1er octobre, nous avons eu la joie de déclarer l’appel aux dons « clôturé », l’intégralité de la somme nécessaire ayant été trouvée, via notre forum, notre page Facebook ou notre compte Twitter.

Voilà un bel exemple de solidarité! L’ADPK tient à remercier tous les internautes, les sympathisants, les anonymes qui ont donné, parfois beaucoup, parfois peu, mais qui ont tous contribué à la hauteur de leurs moyens au succès de cette opération de stérilisation massive!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

%d blogueurs aiment cette page :