Solidarité avec Secours Protection Animale Marie Galante et Guadeloupe!

Sur l’île de Marie-Galante, une association tente, avec les moyens du bord, de venir en aide aux animaux martyrisés, abandonnés, jetés à la décharge, attachés 24h sur 24, parfois ébouillantés vivants.

« La prolifération des chiens errants en Guadeloupe est la conséquence de l’abandon de chiots et de chiens adultes par des particuliers.
Pour attaquer la misère à la source, nous essayons donc de stériliser un maximum de chiennes qui ont un propriétaire.
Parallèlement aux stérilisations et pour en pérenniser les résultats, nous avons commencé des actions de sensibilisation avec pour objectif:
– Eduquer les propriétaires d’animaux de Guadeloupe aux soins et à la prise en charge de leur animal,
– Promouvoir le respect de l’animal auprès de la population locale et en particulier auprès des enfants en faisant des interventions dans les écoles.

Nous essayons aussi de stériliser un maximum de chattes ayant un propriétaires mais aussi les chattes dites « libres ».

Pour les chiens ou chats abandonnés, nous sauvons tous ceux que nous pouvons, mais il y en a tant…
Nous n’avons pas de refuge, pas de local, pas de véhicule. »

Les bénévoles et les sympathisants de Guadeloupe parviennent à faire des miracles, venez lire ici des histoires de sauvetages extraordinaires !

Visitez le site de l’association ainsi que leur forum! Ils ont besoin de soutient pour retaper (par exemple) Billy, sauvé in extremis mais à qui il faut absolument faire prendre du poids, ou Boxie, qui était squelettique et toujours attachée…

Billy, à qui il manque au moins dix kilos

Boxie, chienne squelettique sauvée par l’association

Zoom sur Nala: Un sauvetage inespéré

Nala est l’un des tous premiers chats à avoir été sauvé par les P’tits Korrigans.

Elle a été repérée, errante et dans un état de maigreur extrême, au printemps 2011. Elle n’avait quasiment plus de poils à cause d’une infestation massive de puces, les oreilles et le nez brulés, l’échine et les côtes apparentes…

Sollicitée par la généreuse famille qui, à Montauban de Bretagne, lui avait prodigué les premiers soins mais ne pouvait pas la garder, l’Association Des P’tits Korrigans s’est mobilisée pour trouver une famille d’accueil à la minette, puisque livrée à elle-même et au vu de son état, elle allait vers une mort certaine.

Signalée le 18 avril, Nala a été placée en accueil le 23 après quarante-huit heures de course à la cage de transport, recherche de co-voiturage et passage chez le vétérinaire pour un bilan complet, une stérilisation et une identification en bonne et due forme!

Elle s’est vite révélé être une petite chatte très affectueuse, touchante dans sa recherche permanente de câlins malgré les épreuves qu’elle avait traversées.

Le 22 mai 2011, après un mois de soins, Nala a été déclarée apte à l’adoption. Et le 28 juin, elle était « réservée » par sa future adoptante. Elle a rejoint sa famille le 28 août.

Si vous aussi, vous souhaitez devenir famille d’accueil, n’hésitez plus! Et si vous cherchez un chat ou un chien à adopter, vous êtes au bon endroit!

Vous pouvez lire l’intégralité de l’odyssée de Nala sur le Forum de l’association!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Deuxième vidéo de présentation de l’association!

Voici la deuxième vidéo réalisée par l’association. 
Si elle vous plait, n’hésitez pas à la partager!

Vidéo de présentation des P’tits Korrigans

Nous avons réalisé cette première vidéo afin de mieux faire connaître l’association.
Si elle vous plait, n’hésitez pas à la diffuser autour de vous, sur Facebook, sur Twitter, dans vos blogs…

Une grande tristesse…

Depuis quelques mois, l’ADPK a pris en charge Tarzan, un berger allemand âgé de neuf ans qui a passé toute sa vie au fond d’une cour, attaché à une chaîne d’à peine 1m50.

La mobilisation des bénévoles de l’association et la gentillesse d’un voisin qui nourrissait Tarzan depuis le décès de ses maîtres ont permis de placer Tarzan chez une amie des animaux dans les environs de Rennes, où il attendait une adoption définitive.

Son état de santé s’étant subitement dégradé, avec perte de poids et problèmes pulmonaires, nous avons entamé des investigations médicales assez poussées, et la mauvaise nouvelle est tombée hier: Tarzan a un cancer de la plèvre et n’a plus que quelques semaines à vivre. Quelques jours avant cette terrible découverte, Tarzan avait enfin trouvé le maître idéal, il allait déménager dans une grande maison auprès d’un autre chien et connaître enfin une vie de famille heureuse…

Ce chien a marqué tous les bénévoles qui l’ont rencontré, par sa capacité de résilience, sa gentillesse, son désir d’apprendre alors qu’il ne connaissait rien de la vie après neuf ans d’attache. Nous sommes toutes et tous extrêmement peinés d’apprendre cette fin annoncée.

Tarzan va profiter des dernières semaines de sa vie à la campagne, au milieu d’autres chiens. Il recevra des traitements diurétiques et corticoïdes qui l’aideront à ne pas souffrir et allègeront la charge hydrique de ses poumons.

Merci à tous les bénévoles qui ont pris soin de lui et lui ont permis de ne pas finir ses jours dans cette cour sordide!

Mise à jour du 9 septembre 2012

Tarzan nous a quittés ce matin, sans souffrance et accompagné des membres de l’association. Voici l’hommage que lui rend la Présidente de l’Association Des P’tits Korrigans:

« Notre Tarzan, 9 ans et 9 ans d’attache courte à sa niche, n’aura connu le bonheur de la liberté, de l’amitié et de l’amour qu’un mois de sa vie…le dernier.

Il devient aujourd’hui 9 septembre 2012, alors qu’il nous a quitté, le SYMBOLE de la maltraitance passive, la maltraitance sournoise, la maltraitance qui ne choque pas grand monde… Alors aujourd’hui, ouvrez vos pages facebook, vos comptes twitter, tous vos sites et vos forum et mettez Tarzan à l’honneur !

Il représente tous les chiens qui n’ont aucune vie, dans l’indifférence quotidienne : Tous ces pauvres chiens auxquels on ne pense pas, tous ces pauvres chiens qu’on ne voit pas, qu’on n’entend pas, qui survivent chaque jour grâce à une gamelle de « restes » et d’ eau croupie, attaché avec une lourde chaîne d’ 1,50 m à une niche sans paille ni couverture. Dehors par tous les temps, sans caresse ni câlin, ils servent de « sonnette » à des gens qui se croient bien sous tous rapports et qui ne comprennent pas où est le problème.

Alors, si vous connaissez l’un de ces chiens, mobilisez-vous, agissez ! Allez vers lui régulièrement, rendez-le heureux en le promenant, en le caressant…avant que la mort ne l’emporte. Et informez les humains qui le détiennent qu’il a besoin d’espace et d’amour. »

%d blogueurs aiment cette page :